/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

Les autorités guinéennes ont annoncé mercredi l'arrestation de 80 suspects, dont un nombre important de soldats, dans le cadre de l'enquête sur la tentative d'assassinat du président Alpha Condé. Condé a échappé mardi matin à deux assauts armés contre sa résidence de Conakry, qui ont fait trois morts.

 

Ces attaques ont soulevé des interrogations sur la stabilité politique d'un des principaux exportateurs mondiaux d'aluminium et de bauxite, théâtre par le passé de nombreux coups d'Etat. Condé, opposant historique, a remporté l'élection présidentielle de novembre dernier, considérée comme le premier scrutin démocratique de l'histoire de l'ancienne colonie française.

 

Un ancien chef d'état-major de l'armée, limogé par Condé en décembre, ainsi qu'un ancien membre de la garde présidentielle avaient été arrêtés dans les heures suivant les attaques, mais selon des sources policières et proches de la présidence, quelque 70 autres suspects sont interrogés. «Pour le moment, 70 à 80 personnes sont en état d'arrestation. Entre 60 et 65% d'entre elles sont des soldats», a déclaré une source policière anonyme.

 

Condé, qui avait appelé au calme mardi dans un message télévisé, s'est efforcé mercredi de rassurer les investisseurs étrangers. «(Les investisseurs) ont besoin de sécurité et de justice», a-t-il déclaré à des ambassadeurs étrangers à Conakry.

 

«Je crois que ce qui s'est passé vise un certain nombre d'objectifs, notamment donner l'impression que la Guinée est instable. Mais nous sommes certains que ce type d'incident sera rapidement sous contrôle.»

Commenter cet article