/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba&apa

http://www.africaguinee.com/image.php?show=news_images&type=image&iid=6191

 

 

Le co-président du Groupe international de contact sur la Guinée, le Pr Ibrahima Fall, a invité samedi à Conakry, les leaders politiques du pays et leurs sympathisants à éviter toute dérive qui viendrait affecter le climat de la transition en cours, surtout au moment où les Guinéens s’apprêtent à élire leur futur président de la République, le 27 juin

M. Fall, également représentant de l’Union africaine, s’exprimait à l’ouverture de la treizième réunion du Groupe international de contact sur la Guinée, qui regroupe les partenaires bi et multi- latéraux du pays, avec pour but l’évaluation de la transition en cours, notamment le niveau d’avancement des préparatifs de l’élection présidentielle du 27 juin 2010.

Il a appelé les leaders politiques à l’apaisement et au respect du code de bonne conduite politique. "Il est important, du fait même de la compétition et de l’opposition des ambitions, que les leaders des partis politiques mais aussi des citoyens se mobilisent pour faire en sorte qu’aucune dérive, ni éthnique, ni raciale, ni régionale, encore moins régionaliste ne vienne affecter le climat de la transition démocratique", a-t-il déclaré.

D’entrée, le représentant de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a appelé les autorités au respect scrupuleux des engagements pris devant le peuple de Guinée et la communauté internationale pour l’organisation du premier tour de la présidentielle.

"C’est normal d’appeler le peuple à s’exprimer librement sur qui doit le diriger, c’est chose normale en démocratie, mais ce qui est anormal et inacceptable par la communauté internationale, c’est de mener des campagnes d’incitation à la violence et au non respect des valeurs démocratiques" a-t-il déclaré en substance.

Poursuivant son discours, le représentant de la CEDEAO a appelé à la classe politique guinéenne à faire preuve de culture démocratique, en évitant tout acte lié à la rancune, qui pourrait déstabiliser l’environnement politique. Il a également appelé les partenaires étrangers à finaliser leur préparation pour le déploiement des observateurs électoraux.

Dans son discours, le Premier ministre guinéen, Jean Marie Doré, s’est félicité des nombreux progrès réalisés par les dirigeants actuels de la transition depuis le 8 avril dernier, date de la précédente session du Groupe international de contact sur la Guinée.

Il a cité à ce propos la remise du rapport sur le projet de restructuration des forces armées et de défense, la publication des décrets fixant les attributions du Conseil national de transition et la convocation du corps électoral.

Il a également parlé de la campagne électorale, la promulgation de la nouvelle constitution et la fixation du montant de la caution à verser par chaque candidat, de même que la constitution du collège médical chargé d’établir l’état de santé des candidat à la présidence.

La délégation du Groupe international de contact sur la Guinée, qui séjourne à Conakry jusqu’à dimanche, est composée des délégués des organisations régionales, continentales et internationales, notamment l’Union africaine, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, l’Organisation internationale de la Francophonie et les Nations Unies.

Au cours de son séjour à Conakry, elle rencontrera les acteurs politiques et sociaux du pays, les organisateurs des élections, le Conseil national de la transition et le Président par intérim, Sekouba Konaté.

Commenter cet article